PARTAGEZ CETTE PAGE
Thèmes de l'actualité
Assurez vos biens

Pratique

Dépannage à domicile : faites le bon choix

actus-image-Dépannage à domicile : faites le bon choix

Qui n’a jamais fait appel à un artisan pour un problème de chauffage, d’éclairage, de machine à laver qui fuit ou de serrure défectueuse ? Heureusement les dépanneurs sont là... apprenez à choisir le bon...

Vous n’avez que l’embarras du choix : artisans spécialisés, service après-vente ou société de multiservice vous proposent des déplacements 7 jours sur 7, et 24 heures sur 24. Toutes les entreprises de dépannage à domicile ne profitent pas de l’urgence de votre demande pour vous arnaquer. De façon générale, ne vous laissez pas séduire par une publicité alléchante garantissant le dépannage dans les meilleurs délais. L’empressement, quelque soit l’achat que vous avez en perspective, est votre pire ennemi. Prenez votre temps Plutôt que de vous ruer sur les pages jaunes en découvrant le problème, prenez les devants et faites tranquillement le tour des boutiques de bricolage ou des artisans de votre quartier ou de votre ville ayant pignon sur rue. Notez leurs coordonnées. Elles prendront toute leur valeur quand vous serez confronté à un problème. Renseignez-vous auprès des commerçants qui vous conseillerons leur dépanneur habituel. C’est la garantie de ne pas avoir de mauvaise surprise. Si vous habitez en ville, consultez votre syndic. La plupart font régulièrement appel à des artisans pour les travaux dans l’immeuble. Reconnaître le bon artisan De préférence, faites appel à un Maître artisan titulaire d’un brevet de maîtrise (sa boutique porte le signe rouge) plutôt qu’à un simple artisan (sigle bleu). Si la panne concerne un appareil électroménager et que vous n’êtes pas particulièrement pressé(e), faites appel au service après-vente de la grande surface auprès de laquelle vous avez effectué l’achat. Si l’appareil n’est plus couvert par la garantie, prenez le temps de contacter le fabricant qui vous fera parvenir une liste de réparateurs agréés. C’est un gage de sérieux. De la même façon le Synasav (Syndicat national de maintenance et de service après-vente) vous délivrera une liste de prestataires dignes de confiance. Ils ont reçu le label de qualité « approuvé » qui témoigne que leurs prestations répondent à un certain nombre de critères : rapidité d’intervention, emploi de techniciens qualifiés, intervention gratuite en cas de répétition de la panne... Qualibat, autre label de qualité, est également digne de confiance. Enfin, n’hésitez pas à contacter les associations de consommateurs qui sont particulièrement vigilantes dans ce domaine. Vos droits Avant qu’il commence les travaux, exigez de l’artisan qu’il vous indique le taux horaire de main d’œuvre, les frais de déplacement, le coût éventuel du devis et le mode de calcul du temps passé. C’est une obligation légale. Ces informations doivent d’ailleurs figurer sur les documents commerciaux ou être affichés dans la boutique du commerçant. Si le prix de la main d’œuvre doit vous être précisé avant les travaux, il n’existe aucune obligation légale concernant le prix des matériaux utilisés pour la réparation. Faites le tour des boutiques de bricolage pour vous renseigner sur les prix. Si ceux que vous propose l’artisan auquel vous faites appel vous paraissent trop élevés, n’hésitez pas à négocier arguments à l’appui. Le cas échéant faites établir un devis par un autre commerçant et faites jouer la concurrence. Si les travaux sont importants (plus de 150 euros) et quelle que soit l’urgence l’artisan doit vous délivrer un document précisant l’état initial de l’appareil et les réparations à effectuer. C’est l’ordre de réparation. Dans ce cas, il doit également vous remettre un devis détaillé de sa prestation avant de commencer les travaux. C’est une obligation légale. Si le devis vous satisfait mentionnez « devis reçu avant le début des travaux », datez et signez. De façon générale, quel que soit le montant des travaux et même si la loi ne l’impose pas, faites établir un devis. Si pendant la réalisation des travaux, l’artisan découvre une nouvelle défaillance du matériel induisant une réparation non prévue dans le devis initial, demandez lui de vous établir une nouvelle proposition. Enfin, au moment de payer, exigez une facture détaillée. Pas de facture, pas de règlement ! Vérifiez et qu’elle correspond bien au devis et que la réparation a été correctement effectuée. En tout état de cause, ne versez pas d’acompte et payez par chèque. C’est un moyen sûr de garder trace du paiement en cas de problème. Pour aller plus loin Le site de la Confédération de l’artisanat et des entreprises du bâtiment (CAPEB) http://www.capeb.fr/ 46, avenue d’Ivry 75013 Paris Téléphone : 01.53.60.50.00 Le Syndicat national de maintenance et des services après-vente (Synasav) 2, place de la Gare 37700 Saint-Pierre-des-Corps Téléphone : 02.47.63.02.71

Cet article est associé aux thèmes : Pratique, ...
Cet article est associé aux thèmes : Pratique, Vos Droits, Société, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Assurez vos biens
Fausses déclaration à l'assureur : attention danger!

De bonne ou de mauvaise foi, si vous ne déclarez pas la vérité à votre assureur, savez-vous ce que vous risquez ?

> lire la suite

Victime d'un sinistre : qu'avez-vous à déclarer ?

On vous a cambriolé, des pluies torrentielles ont inondé votre maison ? Pas de panique, après les pompiers appelez votre assureur !

> lire la suite

Pratique, ...
Vers la fin du bonus malus ?

Avril 2001 - La clause de réduction-majoration, plus connue sous le nom de bonus malus est une spécificité française ignorée dans le reste du monde.

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 16.08.2018Cajolia 1
66.04 euros
Elise, 29450
#