PARTAGEZ CETTE PAGE
Accueil icn-flecheEpargnez icn-fleche Tous les articles

Tous nos articles : "Epargnez"

Epargnez : Assurance vie

Assurance-vie: faut-il craindre la fiscalité ?

Modifiée plusieurs fois, la fiscalité de l’assurance-vie est devenue plus complexe. Elle reste néanmoins très avantageuse.

Dans le passé, la souscription d’un contrat d’assurance-vie donnait droit à une réduction d’impôt. Cet avantage n’existe plus sauf pour certains contrats et sous des conditions strictes. En revanche, les intérêts et les plus-values (profits) bénéficient d’une fiscalité clémente. Si vous ne faites aucun retrait pendant une durée de huit ans, vous avez droit à un abattement de 4 573, 47 Euros (personne s

› lire la suite
Epargnez : Assurance vie

Assurance-vie: faut-il craindre la fiscalité ?

Modifiée plusieurs fois, la fiscalité de l’assurance-vie est devenue plus complexe. Elle reste néanmoins très avantageuse.

Dans le passé, la souscription d’un contrat d’assurance-vie donnait droit à une réduction d’impôt. Cet avantage n’existe plus sauf pour certains contrats et sous des conditions strictes. En revanche, les intérêts et les plus-values (profits) bénéficient d’une fiscalité clémente. Si vous ne faites aucun retrait pendant une durée de huit ans, vous avez droit à un abattement de 4 573, 47 Euros (personne s

› lire la suite
Epargnez : Assurance vie

Assurance-vie: faut-il craindre la fiscalité ?

Modifiée plusieurs fois, la fiscalité de l’assurance-vie est devenue plus complexe. Elle reste néanmoins très avantageuse.

Dans le passé, la souscription d’un contrat d’assurance-vie donnait droit à une réduction d’impôt. Cet avantage n’existe plus sauf pour certains contrats et sous des conditions strictes. En revanche, les intérêts et les plus-values (profits) bénéficient d’une fiscalité clémente. Si vous ne faites aucun retrait pendant une durée de huit ans, vous avez droit à un abattement de 4 573, 47 Euros (personne s

› lire la suite
Epargnez : Pratique

Les dangers d'une caution bancaire

Une caution bancaire est un acte courant et très banal. Mais la banque oublie de vous dire que neuf fois sur dix, l’acte banal devient un piège.

Votre enfant, un ami (e), votre concubin (e), votre neveu, bref un proche souhaite faire un emprunt - petit ou gros - auprès de sa banque. Celle-ci lui donne volontiers son accord de principe en échange d’une petite formalité : qu’il fournisse une caution. Le proche va donc vous demander ce petit service. Mais il oublie - ou ne le sait pas - que ce service fait de vous un débiteur à part entière. Cela signifie que vous êtes engagé au même t

› lire la suite
Epargnez : Pratique

Les dangers d'une caution bancaire

Une caution bancaire est un acte courant et très banal. Mais la banque oublie de vous dire que neuf fois sur dix, l’acte banal devient un piège.

Votre enfant, un ami (e), votre concubin (e), votre neveu, bref un proche souhaite faire un emprunt - petit ou gros - auprès de sa banque. Celle-ci lui donne volontiers son accord de principe en échange d’une petite formalité : qu’il fournisse une caution. Le proche va donc vous demander ce petit service. Mais il oublie - ou ne le sait pas - que ce service fait de vous un débiteur à part entière. Cela signifie que vous êtes engagé au même t

› lire la suite
Epargnez : Pratique

Les dangers d'une caution bancaire

Une caution bancaire est un acte courant et très banal. Mais la banque oublie de vous dire que neuf fois sur dix, l’acte banal devient un piège.

Votre enfant, un ami (e), votre concubin (e), votre neveu, bref un proche souhaite faire un emprunt - petit ou gros - auprès de sa banque. Celle-ci lui donne volontiers son accord de principe en échange d’une petite formalité : qu’il fournisse une caution. Le proche va donc vous demander ce petit service. Mais il oublie - ou ne le sait pas - que ce service fait de vous un débiteur à part entière. Cela signifie que vous êtes engagé au même t

› lire la suite
Epargnez : Pratique

Les dangers d'une caution bancaire

Une caution bancaire est un acte courant et très banal. Mais la banque oublie de vous dire que neuf fois sur dix, l’acte banal devient un piège.

Votre enfant, un ami (e), votre concubin (e), votre neveu, bref un proche souhaite faire un emprunt - petit ou gros - auprès de sa banque. Celle-ci lui donne volontiers son accord de principe en échange d’une petite formalité : qu’il fournisse une caution. Le proche va donc vous demander ce petit service. Mais il oublie - ou ne le sait pas - que ce service fait de vous un débiteur à part entière. Cela signifie que vous êtes engagé au même t

› lire la suite
Première page | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | Dernière page
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.


#
Dernier devis
Le 22.09.2019Cajolia 4
117.34 euros
ORIANNE, 60150
#