PARTAGEZ CETTE PAGE
Thèmes de l'actualité
Assurances professionnelles

Vos Droits

Femmes créatrices d'entreprises

actus-image-Femmes créatrices d'entreprises

La société évolue, les femmes aussi. Finie l'époque où l'objectif de nombreuses femmes se limitait à l'espoir de décrocher un poste de fonctionnaire ou un temps partiel...

Entreprenantes, elles n'hésitent plus à entreprendre. Avec passion et méthode, les femmes sont de plus en plus nombreuses à créer leur entreprise. Quelles que soient leurs motivations, les femmes veulent créer, innover développer, être le chef d'orchestre. Elles veulent combiner activité, passion et liberté.

1.Choisir un statut juridique Créer son entreprise est à la portée de toutes (et de tous), même le coût n'est plus prohibitif. Une fois que vous avez trouvé l'idée et réaliser une petite étude de marché, il vous reste à choisir le statut juridique et réaliser les formalités, qui sont vraiment simples. Quand on décide de se mettre à son compte, il faut choisir la structure juridique qui va être utilisée pour exercer l'activité. La loi en offre de multiples formes, mais en pratique le choix se limite à trois structures : l'entreprise individuelle, la SARL, l'EURL.

L'entreprise individuelle L'entreprise individuelle, ou entreprise en nom personnel est souvent choisie par les commerçants, les artisans et les professions libérales. C'est la forme juridique la plus dangereuse : votre patrimoine personnel n'est pas séparé du patrimoine de l'entreprise. Si l'entreprise perd de l'argent (on dit qu'elle fait faillite) et a des dettes, vous devrez les payer avec vos biens et revenus personnels. Le seul avantage de l'entreprise individuelle, c'est qu'elle ne nécessite pas de capital pour démarrer.

La SARL La société à responsabilité limitée (SARL) est la structure la plus adaptée pour des activités modestes ou moyennes. Elle a un énorme succès. Pour créer une SARL, il faut être au minimum deux associés, mais le deuxième associé peut être votre mari, votre ami, votre enfant, votre frère, votre soeur..., bref qui vous voulez. En réalité, on peut d'ores et déjà créer un SARL avec un capital modeste en utilisant "l'astuce" de la société à capital variable. Dans la SARL, votre patrimoine personnel ne se confond pas avec le patrimoine de la société. Votre responsabilité est limitée au montant du capital. En cas de dépôt de bilan (faillite), vous perdez le capital apporté mais vous n'avez pas à payer les dettes de la société.

L'EURL a une forme de SARL mais comporte un (e) associé(e) unique. Créée en 1985, l'EURL n'a pas rencontré un grand succès car son statut fiscal est extrêmement désavantageux.

2. Rédiger les statuts Les statuts, ou contrat de société regroupe les règles de fonctionnement de la société pour le présent et l'avenir. On peut acheter un modèle de statut prêt à l'emploi (environ 50 Euros) qu'il suffit de compléter ou de recopier sur votre ordinateur. Les statuts doivent comporter la signature des associés et être établis en 4 exemplaires originaux ( deux pour le registre du commerce, un pour le bureau de l'enregistrement, un pour la société). Il faut ensuite ouvrir un compte bancaire au nom de la société.

3. Faire enregistrer les statuts Une fois signés, les statuts doivent être présentés à la formalité de l'enregistrement, qui est gratuite. Concrètement, le bureau de l'enregistrement (qui se trouve dans chaque Recette des impôts) appose un tampon sur chaque exemplaire des statuts, en conserve un et vous rend les autres.

4. Publier une annonce légale Vous devez ensuite publier une annonce légale, c'est à dire annoncer publiquement la création de votre société. L'annonce peut être publiée par un journal d'annonces légales (entre 105 Euros et 183 Euros) ou - c'est le moins cher de France - dans le Parisien pour un coût de 45 Euros.

5. Dépôt au CFE Muni des statuts et de tous les documents, vous devez vous présenter au centre de formalités des entreprises (CFE). Ce dernier réceptionne vos documents et demande ensuite au Registre du commerce et des sociétés (RCS) d'immatriculer votre société. A noter Vous pouvez domicilier votre entreprise ou société à votre domicile. Si vous êtes locataire, votre bailleur ne peut pas s'y opposer.

Article réalisé par Ekko

Cet article est associé aux thèmes : Vos Droits, Pratique, ...
Cet article est associé aux thèmes : Bien être, Parité, Pratique, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Assurances professionnelles
Les Femmes chefs d'entreprises

Cette association interprofessionnelle apolitique rassemble des femmes désirant être reconnues et représentées dans les instances économiques et sociales.

> lire la suite

De la parité à l'égalité professionnelle

Mai 2001 - La loi sur la parité en politique, intégrée depuis peu à notre constitution, est un premier pas vers la définition d'un partage des responsabilités politiques hommes/femmes...

> lire la suite

Les femmes et la création d'entreprise

L'APCE (Agence Pour la Création d'Entreprises) publie le deuxième volet de sa collection Focus "Les Femmes et la Création d'Entreprises".

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 23.08.2017Cajolia 4
110.52 euros
Emilie, 93100
#