PARTAGEZ CETTE PAGE
Thèmes de l'actualité
Protégez-vous

Grossesse

La prématurité

actus-image-La prématurité

Rencontre avec le Dr J.M Brideron expert de Gyneweb.

A quoi est due la forte augmentation de ces dernières années ? L’inflation du taux des grossesses multiples en est la raison principale. En effet, le taux de prématurité paraît à peu près stable pour les grossesses uniques (5,3 % en 1999 et 5,5 % en 2001). Pour les grossesse multiples ce taux est de l’ordre de 50%. C’est ainsi que le nombre total d’enfants issus de ce type de gestation est passé de 21 000 en 1995 à 33 000 en 2001 (source AUDIPOG) entraînant la naissance prématurée de 16 500 enfants. Cette augmentation des taux de grossesses multiples est elle même liée au recours de plus en plus fréquent aux techniques de procréation médicalement assistée y compris et surtout les stimulations de l’ovulation dites simples c’est-à-dire en dehors de la FIV (Fécondation in vitro). Quels sont les facteurs à risques ? Les causes sont nombreuses et certaines sont curables. Il y a d’abord des causes mécaniques comme la béance du col. Cette béance peut être génétique, associée à une malformation utérine, liée à la prise de distilbène par la mère de la patiente pendant sa gestation. Elle peut également être liée à une intervention chirurgicale sur le col pour un cancer ou une lésion précancéreuse (conisation). Elle peut enfin être due à une dilatation mécanique trop importante comme dans certaines IVG tardives ou certains accouchements difficiles par exemple. Parmi les causes mécaniques on retrouve les grossesses multiples qui entraînent une dilatation excessive de l’utérus à l’origine de contractions, de rupture des membranes et d’ouverture prématurée du col. Outre les facteurs mécaniques, les infections peuvent être à l’origine de nombreux accouchements prématurés. C’est le cas des infections sévères du foetus ou du liquide amniotique mais également de l’infection localisée du col. La prématurité peut également être causée par les placentas insérés sur le col (placenta praevia) ou les excès importants de liquide amniotique causés par certaines malformations foetales (hydramnios), etc. Les facteurs sociaux comme le travail posté, les transports en commun, la multiparité, peuvent également avoir une incidence secondaire. Peut-on prévenir la prématurité ? La prévention est en théorie possible (lutte contre l’infection, cerclage des béances du col, opérations de plastie utérine en cas de cloison, limitation du taux de grossesses multiples, etc), mais les traitements comme le cerclage ont beaucoup de difficultés à prouver leur efficacité. La situation est encore plus confuse pour les prises en charge médicamenteuses. Elles permettent tout au plus de gagner 1 à 2 jours autorisant les pédiatres à préparer la venue de l’enfant dans de meilleures conditions sans pouvoir réellement empêcher l’accouchement prématuré. Quelles peuvent être les conséquences (médicales ou psychologiques) pourl'enfant, pour la maman ou les parents ? Les enfants prématurés peuvent présenter à des stades divers et en fonction du degré de prématurité (petite prématurité entre 37 et 33 semaines d’aménorrhée et grande prématurité avant 33 semaines d’aménorrhée) des troubles respiratoires (maladie des membranes hyalines), digestifs (entérocolite), ou neurologiques (hémorragie ventriculaire), etc. Toute prématurité quelque soit son degré peut être à l’origine d’handicaps psychomoteurs qui peuvent ne se révéler que dans le courant de la scolarité. Un constat rassurant à la naissance n’est donc pas suffisant. Le suivi et la prise en charge préventive et curative sont nécessaires. Pour la mère la prématurité est une source de culpabilité - ai-je bien fait surveiller ma grossesse ? ai-je bien suivi les recommandations du médecin ? -, d’angoisse liée à l’incertitude du pronostique ou d’agressivité (ai-je été bien suivie ?). Elle peut également être à l’origine de difficultés matérielles si l’hospitalisation de l’enfant se prolonge plusieurs semaines. Enfin, le processus d’attachement mère-enfant est en jeux et des tensions relationnelles avec le père peuvent émerger. Pour en savoir plus Le site de Gyneweb, toute la santé au féminin sur internet http://www.gyneweb.fr

Cet article est associé aux thèmes : Grossesse, Famille, ...
Cet article est associé aux thèmes : Retraite, Bien être, Vos Droits, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Protégez-vous
Retraite, ...
Bien vivre sa ménopause

Pas de panique, ce n'est pas parce que votre système hormonal évolue que vous devenez une autre femme.

> lire la suite

La cystite, un mal très féminin

Une femme sur deux souffre de cette infection urinaire au moins une fois dans sa vie. Une bonne hygiène et une consultation médicale précoce peuvent éviter des soucis

> lire la suite

Consommation, les délais de réflexion

Arnaque, vendeur trop convaincant, contrat signé trop vite, regrets ... Vraiment vous n'auriez pas dû ! Pas de panique ! La loi vous protège et vous permet de vous rétracter.

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-actualites
Nos précédents articles de presse : Protégez-vous
Mutuelle santé
MUTUELLE AU FEMININ (ASSISTANTE PLUS)

Depuis 1996, La Compagnie des Femmes propose des produits et services adaptés aux besoins spécifiques des femmes.

> lire la suite

Mutuelle santé
PENSEZ AUX MUTUELLES POUR FEMMES (ELLE)

Côté santé, nous dépensons 20% de plus que les hommes. La Compagnie des Femmes propose une assurance complémentaire "ciblée". Décryptage.

> lire la suite

Mutuelle santé
PREMIER GRAND PRIX TRIBULIS (L'ARGUS DE l'ASSURANCE)

LA PREMIERE EDITION DU GRAND PRIX TRIBULIS A PRIME 7 PRODUITS ET ACTION MARKETING EXEMPLAIRES EN ASSURANCE DE PERSONNES.

> lire la suite

 
icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 20.10.2019Cajolia 4
72.62 euros
Bergamotte, 59134
#