Thèmes de l'actualité
Protégez-vous

Vos Droits

Séparation des parents: rééquilibrage en faveur des pères

actus-image-Séparation des parents: rééquilibrage en faveur des pères

Mai 2001 - Un projet de loi vise à améliorer les droits du parent qui n'a pas la garde de l'enfant en cas de séparation ou de divorce des parents.

Dans 80 % des cas de séparation ou divorce, la garde des enfants est confiée à la mère. Le père bénéficiant alors d'un droit de visite et d'hébergement généralement fixée à un week-end sur deux. Mais il ne possède aucun des droits sociaux prévus en faveur des parents. Un projet de loi cherche à équilibrer les droits en faveur du parent qui n'a pas la garde de l'enfant (le plus souvent c'est le père). Voici les mesures les plus significatives Sécurité sociale D'ici le 30 juillet au plus tard, une circulaire sera publiée par la sécurité sociale (assurance maladie) pour permettre à un parent qui n'a pas la garde de l'enfant (souvent le père) de se faire rembourser les soins. Actuellement, l'enfant figure obligatoirement sur la sécurité sociale du seul parent qui a la garde de l'enfant. Les mesures suivantes nécessitent un vote du Parlement, qui devrait intervenir d'ici l'automne. Déduction de pension alimentaire Actuellement le parent d'un enfant naturel peut déduire la pension alimentaire qu'il verse sans décision de justice, alors que le parent d'un enfant légitime (né dans le mariage) ne peut déduire la pension alimentaire que si elle est fixée par une décision de justice. La loi se propose d'harmoniser le régime et de permettre la déduction de la pension alimentaire par un parent marié (qui ne souhaite pas divorcer par exemple) comme pour un enfant naturel. Logement HLM Le père qui demande une HLM ne peut pas obtenir un grand logement. Désormais, les enfants dont il n'a pas la garde seront pris en compte pour l'attribution du logement. Cette mesure devrait permettre aux pères d'obtenir des logements plus spacieux, afin d'accueillir leurs enfants dans de meilleures conditions. Garde alternée Dans le système de la garde alternée, l'enfant vit une semaine chez sa mère, puis une semaine chez son père et ainsi de suite. Mais les juges ne sont pas tellement favorables à ce système. La loi va essayer de le généraliser, en incitant les parents à y recourir plus souvent. Article réalisé par Ekko

Cet article est associé aux thèmes : Vos Droits, Famille, Pratique, ...
Cet article est associé aux thèmes : Retraite, Bien être, Vos Droits, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Protégez-vous
Retraite, ...
Bien vivre sa ménopause

Pas de panique, ce n'est pas parce que votre système hormonal évolue que vous devenez une autre femme.

> lire la suite

La cystite, un mal très féminin

Une femme sur deux souffre de cette infection urinaire au moins une fois dans sa vie. Une bonne hygiène et une consultation médicale précoce peuvent éviter des soucis

> lire la suite

Consommation, les délais de réflexion

Arnaque, vendeur trop convaincant, contrat signé trop vite, regrets ... Vraiment vous n'auriez pas dû ! Pas de panique ! La loi vous protège et vous permet de vous rétracter.

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-actualites
Nos précédents articles de presse : Protégez-vous
Mutuelle santé
MUTUELLE AU FEMININ (ASSISTANTE PLUS)

Depuis 1996, La Compagnie des Femmes propose des produits et services adaptés aux besoins spécifiques des femmes.

> lire la suite

Mutuelle santé
PENSEZ AUX MUTUELLES POUR FEMMES (ELLE)

Côté santé, nous dépensons 20% de plus que les hommes. La Compagnie des Femmes propose une assurance complémentaire "ciblée". Décryptage.

> lire la suite

Mutuelle santé
PREMIER GRAND PRIX TRIBULIS (L'ARGUS DE l'ASSURANCE)

LA PREMIERE EDITION DU GRAND PRIX TRIBULIS A PRIME 7 PRODUITS ET ACTION MARKETING EXEMPLAIRES EN ASSURANCE DE PERSONNES.

> lire la suite

 
icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 06.08.2020Concordia
73.656 euros
marot, 87000
#