Pratique

Hausse de la prime d'assurance, que faire ?

actus-image-Hausse de la prime d'assurance, que faire ?

A la suite de la catastrophe de Toulouse, toutes les sociétés d’assurance ont annoncé leur intention d’augmenter les tarifs des primes d’assurance des particuliers.

Les tarifs de l’assurance sont totalement libres. Chaque société fixe librement ses prix quel que soit le contrat (véhicules, multirisques habitations, responsabilité professionnelle...). La loi limite seulement les suppléments de primes (surprimes) qui peuvent être appliqués à certains assurés (conducteurs responsables de multiples accidents par exemple). Les majorations de prime sont également libres, chaque assureur fixe librement les hausses qu’il veut appliquer. Mais vous n’êtes pas contraint de subir toutes les hausses que votre assureur décide de vous appliquer. Vous ne pouvez pas refuser certaines majorations "naturelles" comme une indexation du prix par rapport à l’inflation, en fait la hausse annuelle du coût de la vie. Vous ne pouvez pas non plus refuser une hausse due à la survenance d’un malus, car vous avez accepté cette clause en signant le contrat d’assurance. L’assureur peut également augmenter votre prime en cas d’aggravation du risque assuré. Autrement dit, quand un événement nouveau aggrave le risque. Par exemple, une activié dangereuse s’installe à proximité de votre logement, vous quittez un village paisible pour vous installer en Ile de France, région où les vols et les actes de vandalisme sur les véhicules sont plus nombreux... Résiliation du contrat Pour ces augmentations, votre seule solution est d’attendre l’année suivante pour résilier le contrat en respectant le préavis de deux mois ; vous pouvez envoyer votre résiliation longtemps à l’avance mais elle ne prendra effet qu’à la date de l’échéance. Dans la mesure où la majoration est supérieure à ce qui est prévu par la clause de révision annuelle, vous ne pouvez pas la refuser mais vous pouvez demander la résiliation de votre contrat sans attendre la date de son échéance. Vous devez faire cette résiliation dans les quinze jours (certains contrats prévoient 30 jours) qui suivent la date où vous avez eu connaissance de la majoration. La résiliation prend effet un mois après réception de votre lettre par l’assureur. Vous aurez à payer uniquement la portion de prime correspondant à la période située avant la résiliation, elle sera calculée au tarif fixé avant la majoration. En savoir plus sur l'offre de La Compagnie des Femmes Par téléphone 01 70 64 83 36

Cet article est associé aux thèmes : Pratique, ...
Cet article est associé aux thèmes : Pratique, Pratique, Pratique, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Epargnez
Pratique, ...
Où placer son épargne?

La gamme des produits d'épargne est vaste et diversifiée. Le choix dépend de vos objectifs : sécurité, rentabilité, défiscalisation, disponibilité de l'épargne...

> lire la suite

Pratique, ...
La proposition d'assurance

Pour que vous puissiez souscrire un contrat d'assurance automobile, l'assureur que vous avez choisi doit d'abord vous faire remplir une proposition d'assurance.

> lire la suite

Pratique, ...
Plan d'épargne logement: tous les bons plans

Le PEL, c'est le bon plan même si on n'a pas beaucoup d'argent. Les intérêts, la rémunération, vos droits au prêt etc... : tout, vous saurez tout sur le PEL !

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 01.01.1970
euros
,
#