PARTAGEZ CETTE PAGE
Thèmes de l'actualité
Protégez-vous

Société

Association La Meute

actus-image-Association La Meute

Rencontre avec Florence Montreynaud, responsable du réseau féministe regroupant l’ensemble des signataires du Manifeste « NON à la pub sexiste ! »

Comment fonctionne le réseau et quelles actions menez vous ? leurs résultats ? L’internet a complètement transformé notre façon de travailler.Depuis trente ans, j’ai tout essayé contre la publicité sexiste. La Meute emploie des méthodes qui ont bien réussi avec un autre mouvement féministe que j’ai lancé, Les chiennes de garde : manifester dans la rue, parler avec les gens, interpeller les élus, demander une loi antisexiste. Le réseau se compose d’une quinzaine de meutes locales qui organisent leurs propres actions. Les lettres que nous recevons, les nombreuses signatures du Manifeste "NON à la pub sexiste !", les conversations que nous tenons lors de nos actions montrent que notre démarche commence à porter ses fruits. Le travail de La Meute lui a valu une reconnaissance rapide, de la part des médias et des pouvoirs publics. J’ai été invitée à intervenir sur la publicité sexiste devant la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale et devant la commission sur l'image des femmes dans la publicité, qui a remis un rapport à la secrétaire d’Etat aux droits des femmes. Quelle loi souhaiteriez vous voir mise en place ? Nous demandons une loi antisexiste, sur le modèle de la loi antiraciste de 1972.Il existe déjà des dispositions législatives contre le sexisme. Un projet de loi discuté au Sénat prévoit d’ajouter le mot "sexe" à plusieurs articles de la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Mais nous demandons une loi antisexiste qui rassemblerait l’ensemble des dispositions, existantes ou prévues, afin que la volonté politique d’en finir avec le sexisme soit clairement affichée. Nous demandons aussi des moyens pour que cette loi soit appliquée. Au-delà de l'aspect législatif, assimilez-vous le combat antiraciste au combat antisexiste ? Oui, dans la mesure où s’agit de discriminations inadmissibles, car elles se fondent sur un critère biologique. Cependant, l’analogie entre sexisme et racisme a des limites, ne serait-ce que pour des raisons de classification : il n’y a que deux sexes, tandis qu’il y a des nuances infinies de couleur de peau. Mais la comparaison permet de mettre en lumière l’identité des processus : la peur de l’autre et le désir de le dominer. Quels ont été vos premiers combats féministes et comment définiriez-vous le féminisme ? Je n’emploie jamais le mot combat. Je préfère action, travail. Mon engagement féministe date de septembre 1970, dans le mouvement des femmes à Paris. Puis j’ai longtemps travaillé au Planning familial : avortement, contraception, dialogues sur la sexualité dans des collèges et des lycées. J’ai aussi beaucoup écrit, notamment une encyclopédie, "Le Xxème siècle des femmes". Depuis une dizaine d’années, je travaille sur la prostitution. Je m’intéresse particulièrement aux clients. La prostitution est un sujet important et mal connu. La mentalité et les comportements des clients sont particulièrement intéressants. Je trouve regrettable qu’on étudie si peu ce sujet. Pourtant la prostitution n’aurait pas lieu d’être sans les clients ! Le féminisme est une demande de dignité et de justice. Nous, féministes, demandons que les hommes et les femmes soient égaux en dignité et en droits. L’évolution du féminisme français est marquée par le machisme de la société française, qui se dissimule souvent sous le masque de la galanterie. Les demandes féministes ne sont toujours pas comprises malgré une connaissance accrue des violences machistes. De façon générale, diriez-vous que vous êtes optimiste quant à l'évolution des droits des femmes en France et dans le monde ? À long terme, oui. C’est mon espoir, et ma raison d’agir. À court terme, il peut y avoir des retournements. Aucun droit n’est jamais acquis, et ceux des femmes sont particulièrement fragiles. Voyez le droit à l’avortement, ou l’égalité professionnelle ! Il y a encore beaucoup à faire pour qu’ils deviennent une réalité pour toutes. Et les hommes dans tous ça ? Difficile de généraliser ! En tant qu’historienne, je constate que le féminisme met les hommes dans une situation délicate. Ils doivent réagir à des actions de femmes ou à l’évolution de la société dont les femmes sont le moteur. Pour les hommes c’est un bouleversement. Mais ils est indéniable que les hommes changent. Je connais d’ailleurs de nombreux hommes féministes et je les apprécie beaucoup : nous sommes engagés ensemble pour changer ce monde machiste. Dans la société, les mentalités ont peu changé. Le règle de la "double norme" que dénonçaient les féministes du XIXème siècle perdure. Si les femmes s’autorisent le dixième de ce que font les hommes, notamment dans le domaine sexuel, elles sont considérées comme des "salopes". Le désir féminin sent toujours le soufre. La liberté d’agir et de prendre des initiatives n’est pas encore acceptée ! Seule solution : l’indifférence à l’opinion des autres, et la confiance en soi. Pour en savoir plus Le site internet de La Meute http://lameute.org.free.fr/

Cet article est associé aux thèmes : Société, Pratique, ...
Cet article est associé aux thèmes : Retraite, Bien être, Vos Droits, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Protégez-vous
Retraite, ...
Bien vivre sa ménopause

Pas de panique, ce n'est pas parce que votre système hormonal évolue que vous devenez une autre femme.

> lire la suite

La cystite, un mal très féminin

Une femme sur deux souffre de cette infection urinaire au moins une fois dans sa vie. Une bonne hygiène et une consultation médicale précoce peuvent éviter des soucis

> lire la suite

Consommation, les délais de réflexion

Arnaque, vendeur trop convaincant, contrat signé trop vite, regrets ... Vraiment vous n'auriez pas dû ! Pas de panique ! La loi vous protège et vous permet de vous rétracter.

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-actualites
Nos précédents articles de presse : Protégez-vous
Mutuelle santé
MUTUELLE AU FEMININ (ASSISTANTE PLUS)

Depuis 1996, La Compagnie des Femmes propose des produits et services adaptés aux besoins spécifiques des femmes.

> lire la suite

Mutuelle santé
PENSEZ AUX MUTUELLES POUR FEMMES (ELLE)

Côté santé, nous dépensons 20% de plus que les hommes. La Compagnie des Femmes propose une assurance complémentaire "ciblée". Décryptage.

> lire la suite

Mutuelle santé
PREMIER GRAND PRIX TRIBULIS (L'ARGUS DE l'ASSURANCE)

LA PREMIERE EDITION DU GRAND PRIX TRIBULIS A PRIME 7 PRODUITS ET ACTION MARKETING EXEMPLAIRES EN ASSURANCE DE PERSONNES.

> lire la suite

 
icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 20.10.2019Cajolia 4
72.62 euros
Bergamotte, 59134
#