PARTAGEZ CETTE PAGE
Thèmes de l'actualité
Protégez-vous

Bien être

La cystite, un mal très féminin

actus-image-La cystite, un mal très féminin

Une femme sur deux souffre de cette infection urinaire au moins une fois dans sa vie. Une bonne hygiène et une consultation médicale précoce peuvent éviter des soucis

Pourquoi les femmes ? L'anatomie féminine est responsable de ces troubles urinaires : en effet la femme a un urètre court et les germes peuvent facilement remonter ce canal et provoquer une infection de la vessie. La proximité de l'orifice de l'urètre et de l'anus favorise elle aussi la migration des microbes.

Des symptômes évidents

La cystite se manifeste par une envie irrésistible d'uriner et une sensation de brûlure lors de la miction. Les urines sont peu abondantes, troubles, malodorantes, voire sanglantes quand l'infection est importante. L'infection met souvent la personne dans une situation inconfortable pendant quelques jours : difficile d'expliquer à la famille et à l'entourage professionnel les raisons des allers-retours incessants aux WC !

Un traitement court et efficace

Plus tôt la malade est prise en charge, plus tôt l'infection passera. Il n'est pas inutile de rappeler cette évidence dans la mesure où les médecins constatent souvent que les femmes attendent quelques jours avant de venir consulter, supportant en silence les maux. Le généraliste prescrira : - un antalgique ou un antispasmodique pour soulager les douleurs, - un antibiotique pour supprimer les bactéries. Le traitement antibiotique en dose unique a l'avantage d'avoir moins d'effets secondaires mais compte souvent plus de récidives que les traitements de trois ou cinq jours. En cas de cystite à répétition (plus de trois fois par an), le thermalisme peut se révéler utile, jumelé à une prescription quotidienne d'antibiotiques à faible dose pendant plusieurs mois, ou des cures d'antibiotiques discontinues. Le médecin recherchera les éventuelles causes extérieures en pratiquant des échographies de la vessie ou des urographies. Le diagnostic est cependant souvent difficile et les traitements visent avant tout à prévenir les récidives.

Quelques conseils pratiques

Pour limiter les risques de cystite, des gestes simples sont à pratiquer au quotidien : - Lavez-vous systématiquement les mains avant et après un passage aux WC, - Aux toilettes, essuyez-vous d'avant en arrière, - Videz votre vessie après chaque rapport sexuel pour éviter la remontée de germes, - Buvez beaucoup d'eau tout au long de la journée, - Evitez de porter des vêtements trop serrés, - Evitez les aliments qui constipent, - Lorsque la vessie devient sensible, il peut être utile de pratiquer la technique de la chasse d'eau : buvez 2 litres d'eau en 2 heures, en vous retenant d'aller aux toilettes, puis videz la vessie d'un coup. La majorité des microbes sera emportée par la vague. Article réalisé par Ekko

Cet article est associé aux thèmes : Bien être, ...
Cet article est associé aux thèmes : Grossesse, Retraite, Bien être, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Protégez-vous
Retraite, ...
Bien vivre sa ménopause

Pas de panique, ce n'est pas parce que votre système hormonal évolue que vous devenez une autre femme.

> lire la suite

Consommation, les délais de réflexion

Arnaque, vendeur trop convaincant, contrat signé trop vite, regrets ... Vraiment vous n'auriez pas dû ! Pas de panique ! La loi vous protège et vous permet de vous rétracter.

> lire la suite

Bonjour l'hiver, adieu mouchoirs !

Le nez rouge, disgracieux et douloureux, la toux qui empêche de dormir, les éternuements au volant, la fièvre, ses frissons et ses brumes... que faire ?

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 19.05.2018Cajolia 1
141.6 euros
NADINE, 91700
#